Index de l'article

 

Ah, les mots, comme vous nous tenez, nous circonscrivez,
Jusqu’à la moelle de notre conscience nous pénétrez !
Et nous, inconscients idiots cernés, nous vous répétons,
Inconscients du message qu’insidieusement vous portez.
Vous nous contaminez au-mot-le-mot, perfides, nous réagissons
Tout autant que la grenouille indifférente cuite à petit feu.
Sans y penser, par habitude, tout fiers, béatement heureux,
Nous vous enfilons, nous vous brodons en poèmes et essais,
Nous vous triturons pour les besoins de la malséante publicité,
Mais sans jamais questionner les messages que vous colportez.
Vous protestez ? A la bonne heure, je m’en vais vous enseigner !
Dites, comment se fait-il, est-ce vraiment un pur hasard des cieux,
Que tout ce qui est bien, bon, séant, conforme aux rigides vœux
De notre société patriarchalisée ait, mine de rien, un air de linéarité ?
La fondation suprême de ce qu’il convient de faire est, qui l’eût cru,
Le Droit, qui fait étrange écho à la définition-même de notre latéralité.
Le Droit du peuple, fruit de notre côté droit, celui qui rime avec Raison ?
A partir de là, les mots, vous nous suggérez à petites touches de votre cru
Que tout ce qui est bon, enviable et correct, a une linéarité de bon aloi,
Dans le droit fil de votre discours. N’êtes-vous pas ces faiseurs de loi
Qui clament ce qu’est le bon droit ? Toujours, vous allez droit au but,
Vous marchez au droit et à la braguette pour servir l’esprit de rut.
Que d’enfants n’avez-vous engendrés dans la douleur, vieux mercenaires
Antiques, tels que le droit d’aînesse, et l’infâme, des seigneurs si prisé
Droit de cuissage ! Directus (erectus ?)-direct-droit, vous dirigez en bons directeurs,
Ciblez sans états d’âme, polluez encore nos esprits trop peu instigateurs.
Comme vous disgraciez aisément ceux qui préfèrent les voies courbes,
Les rondeurs, les tours et détours. Vous les ridiculisez, les faites fourbes,
Mal-a-droits. Les gauchissez. Oui, oui, dites donc, comme c’est bizarre !
Le bon, qui est a-droit, ne se gausse-t-il point du gaucher, tout gauche
Dans sa peau mal latéralisée ? Quand vous, les fiers, allez droit au but,
Les autres, levés du pied gauche, tournent en bourrique, tout criards,